Comac-ULB et UCL: Simplisme et désinformation

 

Date de publication: 22 Novembre 2012


Les Comac-ULB et UCL ont envoyé aux cercles étudiants des communiqués partisans. Restés silencieux pendant les bombardements incessants que subissaient les populations civiles du sud d’Israël depuis des années avec une très forte intensification depuis le début de cette année et surtout depuis ce mois d’octobre, ils ne se sont indignés que lorsque le gouvernement israélien a tenté d’y mettre fin.


Nous déplorons toutes les victimes civiles qu’elles soient palestiniennes ou israéliennes mais manifester uniquement contre Israël dans ces conditions va bien au-delà du soutien aux victimes civiles palestiniennes, c’est donner un appui au gouvernement Hamas et aux milices palestiniennes de Gaza. C’est approuver leurs tirs répétés sur des villes et les attentats contre des civils israéliens. C'est approuver les tirs qui partent des toits, des rues, des cours ou des tunnels creusés sous les villes gazaouies. C'est approuver l'utilisation des populations locales en boucliers humains et s’indigner hypocritement ensuite que les répliques israéliennes sur les lanceurs de roquettes fassent des dégâts collatéraux. L'hypocrisie c'est aussi ignorer les objectifs intra-palestiniens (Hamas/ Autorité Palestinienne) et le contexte régional élargi expliquant la recrudescence récente du bellicisme du Hamas.

 

Les Comac-ULB et UCL abandonnent les principes libre-exaministes en prenant une attitude unilatérale pouvant être comprise comme soutenant un régime dictatorial dont la Charte est contraire à nos principes fondamentaux. Ils trompent leurs interlocuteurs en prétendant "lutter contre la colonisation" en ne dénonçant pas le Hamas et ses alliés. Pour que la population israélienne n’ait plus peur de l’évacuation de la Cisjordanie, il faudrait qu’elle ne craigne plus d‘être bombardée à partir de là aussi, une fois l’indépendance de la Palestine réalisée. Ne pas dénoncer le Hamas qui depuis son arrivée au pouvoir à Gaza promet de rendre la vie des Israéliens impossible à partir de chaque mètre de «territoire libéré» jusqu’à la réalisation d’un état palestinien islamiste intégrant le territoire israélien, c’est décrédibiliser les pacifistes israéliens et tous les démocrates qui luttent pour la reconnaissance d’un état palestinien à côté d’Israël.

 

La seule attitude responsable et conforme aux principes de notre université, c’est de soutenir les démocrates partisans de la paix des deux côtés, refuser partout l’extrémisme et la haine de l’autre, condamner tous les gouvernements et toutes les politiques sans distinction ou esprits partisans contraires à cet idéal.

 

En demandant aux Cercles de se joindre à sa manifestation sur les thèmes qu’il a choisis, les Comac-ULB et UCL tentent de les prendre en otage.Sous l’apparence d’un appel humanitaire sélectif, ils feignent d’ignorer que la participation à cette manifestation unilatérale ferait apparaître les deux communautés universitaires comme soutenant implicitement le Hamas, le Jihad Islamique, les objectifs que ces mouvements poursuivent et les moyens qu’ils utilisent pour arriver à leurs fins.

 

Union des Etudiants Juifs de Belgique

 

Copyright 2010 © UEJB
All rights reserved
Designed by Elyotech