Décision de Stephen Hawking de rejoindre le mouvement de boycott académique d’Israël

Date de publication: 17 octobre 2012


L’Union des Etudiants Juifs de Belgique regrette le choix du physicien britannique Stephen Hawking de renoncer à sa participation à la conférence présidentielle israélienne « Faire face à demain 2013 » ainsi que son récent soutien au boycott académique d’Israël.


De nombreuses personnalités palestiniennes ont déjà participé à cette conférence et d’autres ont confirmé leur participation à l’édition 2013: Munib al-Masri (Autorité Palestinienne), Ziyad Abu Zayyad (Conseil Législatif Palestinien), Bashar Masri (Autorité Palestinienne), Jibril Rajoub (Secrétaire général du Comité Central du Fatah et responsable du Comité Olympique Palestinien), Hiba Husseini (Autorité Palestinienne), Mohammed S.Dajani Daoudi (Professeur de Science Politique à l’Al-Quds University de Jerusalem).


Il est étonnant de constater que l’astrophysicien ait finalement renoncé à participer à cette conférence après “avoir reçu de nombreux emails d’universitaires palestiniens unanimes exigeant le respect du boycott” (lu dans « The Guardian »). Hawking reconnait ainsi avoir cédé à une campagne de boycott sans s’être renseigné davantage sur les réelles aspirations du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) à savoir, l’élimination de l’état d’Israël (“The One State Declaration” d’Omar Barghouti, fondateur du BDS: “Il ne peut y avoir de solution équitable avec le maintien d’un état sioniste fondé sur l’identité religieuse”).


C’est justement dans le milieu académique israélien que se trouve le plus fort courant d’opinion favorable à une solution à deux états indépendants vivant côte-à-côte. Dans son document officiel « Le boycott d’Israël, pourquoi? Comment ? » (Campagne Internationale BDS), le BDS exige officiellement les boycotts académique, culturel, artistique, sportif mais également le boycott des mouvements de paix israéliens et des “ONG israéliennes financées par les Etats-Unis et l’Europe”.


Israël est un pays démocratique où chaque citoyen a le droit de faire entendre son opinion quelles que soient ses origines, ses convictions philosophiques, politiques ou religieuses. Critiquer le gouvernement israélien est un droit démocratique fondamental qui n’a rien à voir avec le boycott de toute une nation, de tous ses citoyens, de toutes ses entreprises, de toutes ses institutions, de toutes ses organisations.


L’UEJB s’inquiète de voir que même les espaces de dialogue entre Israéliens et Palestiniens sont la cible d’un boycott visant à y mettre fin par des organisations qui refusent la solution démocratique des deux états pour n’en laisser qu’un, celui d’un état Palestinien unique.


En rejoignant la campagne BDS, Stephen Hawking renforce les extrémistes des deux camps car les modérés contrairement aux extrémistes acceptent le dialogue.


Union des Etudiants Juifs de Belgique

Copyright 2010 © UEJB
All rights reserved
Designed by Elyotech